FRONT ROUGE n°159 -05 juin 1975- hebdomadaire
organe central du
Parti Communiste Révolutionnaire (m.l.)
---

PAGE 2

ç

è

Front rouge bi hebdomadaire aujourd'hui
EN AVANT VERS LE QUOTIDIEN

EN AVANT VERS UN QUOTIDIEN
COMMUNISTE !

    Lundi paraissait le premier numéro, de Front Rouge bi-hebdomadaire. Pendant tout le mois de juin et une partie du mois de juillet Front Rouge paraîtra 2 fois par semaine, le lundi sur 4 pages, le jeudi sur 8 pages. Avec la parution du bi-hebdomadaire, c'est une nouvelle bataille que nous engageons pour que paraisse à la rentrée un quotidien communiste. Cette bataille, camarades, lecteurs réguliers ou occasionnels, vous qui lisez Front Rouge pour la première fois, c'est la vôtre car le quotidien communiste c'est votre affaire.

QUEL QUOTIDIEN
VOULONS-NOUS

    Nous sommes assaillis en permanence par la propagande déversée par la presse bourgeoise, qui ignore ou calomnie nos luttes, travestit la réalité de l'oppression capitaliste. Actuellement, il n'y a rien pour s'opposer à ce matraquage incessant. La presse dite " ouvrière ", celle du P"C"F, participe à sa façon au courant bourgeois. Les masses n'ont pas de moyen d'expression qui leur permette de faire connaître leurs luttes, les aspects les plus saillants de leur exploitation, elles n'ont pas de véritable moyen d'information sur les luttes de classe en France et dans le monde. Ce sera le rôle du quotidien qui, chaque jour, popularisera les luttes des masses dans les usines, les quartiers, ripostera du tac au tac aux campagnes de la bourgeoisie, donnera la parole aux travailleurs pour qu'ils parlent de leurs luttes, leur permettra de tirer les leçons de leurs succès et de leurs échecs, et leur apportera un point de vue communiste sur l'actualité.
    Un tel journal ne pourra se faire sans vous, ce quotidien, ce doit être le quotidien du peuple.
    C'est dans cette voie que nous devons résolument nous engager. Vous avez tous, des suggestions à faire pour améliorer le journal, des idées sur ce que devra être le quotidien, des propositions de rubriques nouvelles, sur la présentation, le style, la façon de rendre compte de l'actualité..., ces suggestions, ces propositions ou ces critiques, sont précieuses pour gagner la bataille du quotidien, ne les gardez pas pour vous, écrivez-nous pour nous en faire part ! Mais votre contribution ne doit pas s'arrêter là, il est essentiel que vous nous faisiez part le plus souvent possible de vos luttes, des aspects les plus saillants de l'oppression capitaliste dans vos entreprises, dans vos quartiers, Si vous avez des connaissances ou une expérience sur tel ou tel sujet, n'hésitez pas à proposer votre collaboration au journal sur ce sujet précis. Il vous appartient également de discuter largement du quotidien ; de faire circuler Front Rouge autour de vous et de recueillir critiques et suggestions.

UNE ETAPE VERS
LE QUOTIDIEN

    Le bi hebdomadaire c'est un premier pas vers le quotidien, un premier pas qui doit nous permettre de commencer à résoudre les problèmes que posent la sortie d'un quotidien communiste et de vaincre les obstacles dressés par la bourgeoisie pour empêcher la libre expression des masses.
    La parution bi-hebdomadaire, c'est une réponse plus rapide à l'actualité, le moyen de rendre compte dans des délais plus rapprochés des luttes des travailleurs, de riposter aux mensonges quotidiens de la " grande presse ", de la télé et de la radio, d'aborder les problèmes que rencontrent les travailleurs dans leur vie quotidienne que nous ne pouvions traiter dans un hebdomadaire.
    Le bi-hebdomadaire doit être entre nos mains un moyen pour que notre presse communiste soit plus qu'aujourd'hui l'affaire des masses, le moyen pour tisser des liens plus étroits avec les travailleurs. La parution du bi-hebdomadaire doit être le moyen d'engager dès aujourd'hui ces transformations.
    Camarades, en avant pour que demain nous disposions d'un quotidien communiste qui parle de nos luttes ignorées ou calomniées par la bourgeoisie, qui dise là vérité sur nos conditions de vie et de travail, qui rassemble nos aspirations révolutionnaires et trace la perspective concrète du pouvoir des ouvriers et des paysans !

    Le premier numéro bi hebdomadaire de Front Rouge est paru le lundi 2 juin. Mais il n'a pas été distribué dans les kiosques. Aussi, à tous les lecteurs qui n'auraient pu se procurer ce numéro, nous leur proposons de s'abonner pour la période pendant laquelle Front Rouge paraîtra 2 fois par semaine.
    Abonnement pour 7 numéros : 12 f. port compris.
Passez vos commandes à F.R. B.P. 161-75864 PARIS Cedex 18 CCP 31 191 14 La Source-


5O millions pour le
QUOTIDIEN

    La presse est libre en France, assurait Chirac récemment. Formellement dans la constitution certes... Mais que signifie cette liberté quand seule la bourgeoisie possède les moyens matériels et financiers nécessaires à la parution de journaux à grand tirage. Faire paraître un quotidien nécessite des moyens considérables qui réduisent à peu de choses la prétendue liberté de la presse. C'est pourquoi la bataille pour le quotidien communiste c'est aussi une bataille pour conquérir les moyens nécessaires à sa parution. La bourgeoisie dispose de multiples possibilités pour entraver ou saboter la diffusion de notre presse ; avec le quotidien ces pressions vont se multiplier, nous ne pourrons y faire face qu'en nous dotant des moyens nécessaires pour contrôler et assurer à tous les stades, la fabrication et la distribution.
    Ceci demande beaucoup d'argent, nous n'avons d'autres sources de financement que la vente de Front Rouge et l'aide de nos lecteurs. La bourgeoisie ne subventionne pas la presse révolutionnaire ! C'est pourquoi aujourd'hui nous nous adressons une nouvelle fois à vous, camarades, lecteurs et amis du journal. Ces 50 millions qui nous sont nécessaires pour couvrir les investissements que nous devons engager pour le quotidien, pour qu'il ne puisse être étouffer dès sa naissance par la bourgeoisie. Seul votre soutien a permis que Front Rouge hebdomadaire puisse poursuivre sa parution. Vous avez répondu avec enthousiasme à chacune de nos souscriptions, nous savons que vous vous engagerez résolument dans celle-ci.
    Vous ne permettrez pas que la bourgeoisie étouffe financièrement le projet du quotidien, de votre quotidien.
    Pour réunir une telle somme, nous comptons d'abord sur vos souscriptions, camarades lecteurs, mais cela ne peut suffire, chaque lecteur doit collecter autour de lui en expliquant les objectifs du quotidien et la nécessité d'une telle collecte pour son existence. EN AVANT POUR LES 50 MILLIONS, POUR QUE PARAISSE EN SEPTEMBRE UN VRAI QUOTIDIEN COMMUNISTE !


RASSEMBLEMENT COMMUNISTE
Samedi 7 Juin - 14 h
mutualité - salles A, C, G---

 

    FACE AU CHOMAGE : PRENONS L'OFFENSIVE ! DEVELOPPONS LES LUTTES ! ORGANISONS-NOUS ! FORUM DES OUVRIERS EN LUTTE CONTRE LE CHOMAGE ! avec des ouvriers, d'Usinor Dunkerque, de Renault, de Lip, de Chausson, de Piron-Bretoncelles, de Titan Coder, de Bourgeois, Weil, Unimel (Besançon), des ouvriers de CIP-Bailleul, d'Everwear...
avec les comités de lutte contre le chômage .

    DERRIERE LE LIBERALISME DE GISCARD : LA REPRESSION DES LUTTES ! des travailleurs des P.T.T. de Paris, des ouvriers d'Usinor Dunkerque, des ouvriers du livre témoignent.

    VIVE L'UNITE REVOLUTIONNAIRE DE LA JEUNESSE ! RASSEMBLEMENT DE L'UNION COMMUNISTE DE LA JEUNESSE REVOLUTIONNAIRE, avec Jean-François Vitte, responsable de l'U.C.J R., des jeunes ouvriers, des jeunes des CET, des lycéens.

    UN QUOTIDIEN COMMUNISTE EN SEPTEMBRE 75 : QUEL JOURNAL VOULONS-NOUS ? avec Marc André, directeur de Front Rouge et des membres du Comité de Rédaction.

    APRES LE TRIBUNAL POPULAIRE DE LIEVIN - CONTRE LES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET LES MALADIES PROFESSIONNELLES - LES TRAVAILLEURS ACCUSENT LE CAPITALISME avec des mineurs de la Commission Populaire de Liévin, de l'Association de défense des silicosés, des mineurs de Faulquemont, de Montceau-les-Mines, avec des travailleurs hospitaliers, des médecins...

FACE A LA CRISE DE LA BOURGEOISIE - UNE SEULE REPONSE :
OFFENSIVE OUVRIERE ! EDIFIONS LE PARTI DE TYPE NOUVEAU ! LA LUTTE CONTRE LES DEUX SUPER-PUISSANCES ET LA REVOLUTION EN FRANCE
Intervention centrale du P.C.R. (ml)

    INDOCHINE : " AU SUD VIETNAM AVEC LE G.R.P. " FILM INEDIT DE ROGER PIC DE RETOUR DU SUD VIETNAM LIBERE.

    PALESTINE : BEYROUTH LA SITUATION ACTUELLE DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE avec un représentant du peuple palestinien, membre de la G.U.P.S.

    OU VA LE PORTUGAL APRES LES ELECTIONS ? avec Jean Lermet, Monique Chéran, Tobias Engel, envoyés spéciaux de Front Rouge de retour du Portugal et des révolutionnaires portugais...

    Organisé par les Fédérations Parisiennes du PARTI COMMUNISTE REVOLUTIONNAIRE (M.L.) sous la présidence d'André Roustan, ancien F.T.P. président du P.C.R.(ml).

MUSIQUE - CHANTS DE LUTTE :
avec LOS CHACOS : chants d'Amérique Latine
FRANÇOIS TUSQUES ET LE COLLECTIF DU TEMPS DES CERISES

FESTIVAL DE FILMS REVOLUTIONNAIRES : FILM CHINOIS : " ACTUALITES DE CHINE "
" L'HEURE DE LA LIBERATION A SONNE " (Dhofar)
" PALESTINE VAINCRA ! " " LA REPRISE ABUSIVE " : la lutte des paysans de Loire Atlantique contre les expulsions, réalisé par des paysans travailleurs.

MONTAGE DIAPOS SUR LE TRIBUNAL POPULAIRE DE LIEVIN

STANDS DU MONDE ENTIER


LILLE : 500 personnes
                    au rassemblement du Parti

    Le rassemblement du 30 mai à Lille marque une avancée importante du Parti sur notre région. Dès 20 h, de nombreux travailleurs sont dans la salle. Les conversations s'engagent, entre les nombreux immigrés présents, les jeunes des CET et lycées, les ouvriers venus de nombreuses usines de la région. Des petits groupes s'arrêtent devant les panneaux consacrés au travail des cellules du Parti, et au Congrès de l'UCJR. De nombreux Front Rouge sont vendus : tout le monde écoute attentivement nos explications sur la parution du Quotidien.
    Dans le Nord Pas de Calais, il y a 90.000 chômeurs. Le rassemblement consacre une partie importante à cette question : le camarade d'Usinor parle de la lutte à Dunkerque, explique la combativité des ouvriers, les contradictions qui se développent dans son usine parmi les révisionnistes. Le Comité de lutte contre le chômage de Roubaix, apporte ensuite son expérience, décrit les premières actions qu'il a engagées, trace la voie de l'Unité Populaire et d'une riposte d'ensemble à la politique de crise.
    La salle applaudit longuement la camarade de CIP-Bailleul en lutte depuis plusieurs semaines. A travers son intervention, comme à travers celle d'une ouvrière d'Alcatel, c'est la surexploitation des femmes du peuple qui est dénoncée, c'est leur combativité accrue et leur place dans le combat révolutionnaire d'ensemble qui sont soulignées.
    La présence à la tribune de 3 mineurs, qui parlent de leurs conditions de vie et de travail, de la silicose, du logement etc... montre qu'une force commence à se construire dans les mines, malgré la démobilisation organisée depuis des années par les révisionnistes. L'un d'entre eux, explique comment le Parti qu'il a rejoint avec d'autres mineurs après le Tribunal Populaire, a su tracer la voie, entreprendre l'action en s'appuyant sur la volonté des masses, comment il représente aujourd'hui l'espoir des mineurs.
    Parlant ensuite, Jean-François Vitte revient sur tous les aspects de l'oppression de la jeunesse en système capitaliste. Il souligne la portée de la création de l'UCJR qui renoue avec le passé de lutte des jeunes dans notre pays. Terminant cette partie du meeting, un camarade des APF explique comment ils ont entrepris la lutte sur le front du logement. Mauroy, maire de Lille (PS) est conspué à cette occasion !
    L'intervention du camarade de la fédération du Nord est suivie avec attention. Elle explique la profonde situation de faiblesse de l'impérialisme français ; elle montre comment, dans cette situation de crise politique, les aspirations des travailleurs à une autre société se développent, comment la volonté révolutionnaire des masses appelle la construction d'un Parti de type nouveau.
    Le débat s'instaure ensuite, avant .la projection d'un film sur l'édification du socialisme en Chine, avec les participants sur la situation internationale. Un représentant de la GUPS dénonce les manúuvres des phalangistes au Liban, balaye les spéculations sur les divisions au sein de l'OLP, souligne que son objectif un peuple palestinien n'a pas changé ; instauration de l'état démocratique et laïc sur l'ensemble du territoire palestinien.
    Tobias Engel répond ensuite aux questions que lui pose la salle sur le MFA, les manúuvres dés révisionnistes et leurs contradictions avec le PS, la lutte du peuple pour la liquidation des séquelles du fascisme.
    Malgré l'heure tardive, les discussions se poursuivent après le meeting sur la ligne du Parti, son travail dans les usines, parmi les jeunes etc... De très nombreux contacts ont été pris.

ç

è

RETOUR