FRONT ROUGE n°150 -03 avril 1975- hebdomadaire
organe central du
Parti Communiste Révolutionnaire (m.l.)
---

- page 4 -

Liévin : après le succès du Tribunal Populaire
Attaques hystériques des " socialistes " contre la Commission Populaire d'Enquête

ç

è

 

Liévin : après le succès du Tribunal Populaire
Attaques hystériques des " socialistes "

contre la Commission Populaire d'Enquête

Le jour de l'enterrement Darras le maire " socialiste " de Liévin tout comme Chirac a fait de grands discours devant les caméras de la télévision mais qu'a fait le parti socialiste pour mobiliser les mineurs contre cette " catastrophe " pour dénoncer et mettre en accusation les Houillères. Rien !
Par contre le parti socialiste a mobilisé ses militants pour tenter de saboter le Tribunal Populaire en recouvrant et en arrachant les affiches appelant au Tribunal et aujourd'hui dans son journal " local " " l'avenir de Liévin " il attaque et calomnie avec une grande violence la Commission Populaire d'Enquête, consacrant plus de deux pages à tenter de discréditer les mineurs de la commission et la réalisation du Tribunal

l Alors que le Tribunal Populaire a constitué une importante manifestation de masse pour mettre en accusation les Houillères alors que plusieurs centaines de mineurs ont participé à ce Tribunal, le parti socialiste considère la tenue du Tribunal comme un acte " provocateur ".

l Alors que 1500 travailleurs ont rendu hommage le 22 mars aux 42 mineurs envoyés à la mort en déposant une plaque devant la fosse 3, le parti socialiste considère cette cérémonie à sa manière en prétendant qu'il s'agit de " manúuvres vulgairement démagogiques ".

l Le parti socialiste poussant plus loin les mensonges et les calomnies, laisse sous entendre que la Commission Populaire recevrait des " fonds secrets ".
Or le matériel d'affiches et de tract, la location de la salle (1200 F) ont été payés grâce à la vente massive des vignettes de participation au Tribunal (5063 vignettes ont été rendues dans toute la France) et grâce à la vente de son journal " Le Mineur Accuse " ; quant aux nombreux travailleurs venus de toute la France, ifs ont tous évidemment payés leur voyage pour venir à Liévin.

Si la Commission Populaire n'a rien à cacher il n'en est peut-être pas de même pour le parti socialiste qui en 1948 a divisé le mouvement ouvrier en créant le syndicat jaune FO grâce à d'énormes sommes versées par la C.I.A. américaine et en 1958 Guy Mollet a reçu 75.000 dollars d'un agent de la C.I.A. à Paris (information parue dans le Monde Diplomatique de février 1975) les attaques rageuses du Parti socialiste contre la Commission populaire montre bien son visage de défenseurs de la bourgeoisie et des houillères, les mineurs sauront en tirer les leçons... 

ç

è

RETOUR